Dernière messe et cession, église La-Résurrection-du-Christ

Depuis le 26 février 2023, date de la dernière messe célébrée dans l’église La-Résurrection-du-Christ, vos marguilliers et marguillières ont procédé à la disposition des biens de la Fabrique selon les règles et les décrets diocésains sur le sujet. Des bancs ont été vendus, des objets de culte ont été donnés à d’autres églises du Secteur pastoral et plusieurs autres conservés en lieu sûr au Bureau de la Fabrique. Le premier mars 2023, le bâtiment a été désacralisé. Le déménagement des biens a été achevé le 11 mai.

Le mardi 16 mai 2023, l’Assemblée de Fabrique, représentée par monsieur Serge LeBlanc (président) et monsieur Robert Morin (vice-président), ont réalisé la dernière étape, soit la vente officielle devant la notaire. Depuis ce jour, le bâtiment et le terrain situés sur la rue Grégoire ne sont plus la propriété de la Fabrique de la paroisse Saint-Paul.


Dernière messe

Le dimanche 26 février 2023, à 14h, une dernière messe était célébrée à l’église La-Résurrection-du-Christ pour souligner la fermeture définitive de cette église et permettre aux membres de cette communauté de la paroisse Saint-Paul de s’y réunir une dernière fois, d’y retrouver des amis et d’y échanger des souvenirs heureux et parfois moins heureux.


Un livret de messe, spécialement conçu pour cette célébration, fut remis aux fidèles à leur arrivée à l’église. Ce livret sera sûrement conservé par plusieurs comme souvenir de leur cher lieu de culte.


La messe était présidée par le pasteur Justin Muhima Ndoole et concélébrée par les abbés André Giroux, Gilles Noël et Patrick Côté.

De gauche à droite : les Abbés Gilles Noël, André Giroux,
Justin Muhima Ndoole, Patrick Côté

L’entrée des célébrants se fit sous le chant « Tournés vers l’avenir » interprété par les chanteurs et musiciens réunis pour l’occasion.


Monsieur Benoît Couture, membre de l’Équipe d’animation communautaire de la paroisse, ouvrit la célébration par la salutation suivante :

« Le cierge pascal a été déposé à l’avant pour nous rappeler que le Christ, lumière du monde, nous accompagne dans l’événement de la fermeture de notre église que nous vivons aujourd’hui. Que cette flamme, signe de la présence du Christ ressuscité, nous éclaire dans ce passage de la peine à l’espérance que nous avons à vivre ensemble. Que Dieu notre Père, source de toute vie, que son Fils Jésus, lumière de nos jours, et que l’Esprit Saint soient toujours avec vous. Et avec votre esprit. »

Monsieur Benoît Couture

Les lectures de la Liturgie de la Parole (le Deutéronome et la 1re lettre de saint Pierre apôtre) furent entrecoupées par le psaume « Le Seigneur est mon berger, rien ne saurait me manquer ».

Les lectrices


Dans sa brillante homélie, le pasteur Justin utilisa l’évangile de la barque et de la mer agitée de saint Matthieu ( la traversée du Jourdain ) pour faire un parallèle avec la fermeture de l’église et le passage vers notre participation prochaine à un rassemblement dans un autre temple.


Les intentions de la Prière universelle, toutes axées sur le vécu dans cette église et sur l’avenir à entrevoir avec confiance, furent lues par les membres d’une même famille.



Après la communion, le pasteur Justin invita l’assemblée à écouter une méditation, un texte d’espérance lu par monsieur Benoît Couture :

« Merci, Seigneur, pour notre église où nous venions prier. Nous nous sommes rassemblés pour te parler de nos misères et de nos joies : du petit dernier qui a fait ses premiers pas le matin, de la grand-maman qui se meurt, de nos enfants qui sont ailleurs…

Merci, Seigneur, pour notre église qui nous a permis de nous retrouver ensemble. Elle a été témoin de nos engagements, des dons et des talents que nous avons partagés.

Merci, Seigneur, pour notre église. Nous ne pouvons oublier toutes les familles qui ont fréquenté ce lieu lors d’événements importants : la célébration des sacrements de leurs enfants, les funérailles d’un être cher, les mariages des jeunes ou les retrouvailles entre amis.

Notre église a vu tout cela. Nous allons la quitter comme on quitte une terre d’accueil. Que restera-t-il de nos amours présentés et offerts, des mots du coeur souvent prononcés en cette église, des célébrations vécues dans la foi ? Que restera-t-il de cette vie partagée ? Qu’allons-nous emporter avec nous ? Tout un bagage, car ici, au coeur de la relation à Dieu, des personnes, des mots, des gestes et des prières nous ont façonnés. Nous avons certes tout un héritage à mettre en commun ! Pour tout cet héritage et pour l’appel à être aujourd’hui ton Église, pierre vivante, merci, Seigneur ! »

Un héritage à transmettre

« Nous souhaitons léguer aux deux autres églises sur le territoire de la paroisse Saint-Paul, trois précieux signes de la présence du Ressuscité qui ont habité et nourri nos rassemblements, ici, dans cette église. »

  • Le cierge pascal, pour nous rappeler que le Christ est toujours avec nous dans les moments de passage de nos vies (remis à Yvan Demers, animateur paroissial Saint-Paul et coordonnateur Secteur pastoral Bellevue).
  • Le livre de la Parole de Dieu, pour que la Bonne Nouvelle continue d’être proclamée et qu’elle rayonne aux quatre coins de la paroisse (remis à Guy Bédard, responsable de la liturgie à l’église Saint-Roch).
  • Le pain consacré, pour nous rappeler que l’Eucharistie est le sommet de la vie chrétienne et pour qu’elle rassemble toujours les croyants et les croyantes de Rock Forest, Deauville et Saint-Élie (remis à Lise Gagnon, responsable de la liturgie à l’église Saint-Élie).

La bénédiction finale

Les fidèles présents


La sortie sous le chant « Allez, je vous envoie »


Le Téléjournal Estrie/Ici Radio-Canada Estrie du 26 février a présenté, vers la fin de son bulletin de nouvelles, un mini-reportage sur cette célébration.

Ici Radio-Canada Estrie/ Bulletin de nouvelles du 26 février 2023


Dernière mise à jour de cette page : 17 mai 2023