Coronavirus

BONNE NOUVELLE
La réouverture des églises est annoncée pour le 22 juin 2020

À la paroisse Saint-Paul, les préparatifs vont bon train et nous prévoyons une réouverture pour les 27 et 28 juin 2020.

Communiqué de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec


Les 8 et 9 juin derniers, l’Assemblée de Fabrique et l’Équipe pastorale ont tenu une première réunion depuis la mi-mars. Deux objectifs étaient poursuivis dans ces rencontres : d’une part, nous désirions reprendre contact et d’autre part, anticiper un plan de réouverture graduelle de nos églises. Nous savons maintenant que cette réouverture bousculera profondément nos façons de faire habituelles : horaire et nombre de messes; nombre d’églises que nous pourrons ouvrir; nombre de places disponibles dans nos églises afin de respecter la distanciation sociale, geste de la communion en silence, etc. Pour l’instant, nos églises demeurent fermées, car les rassemblements intérieurs de plusieurs personnes sont toujours interdits. Toutefois, nous devons dès maintenant préparer cette ouverture, car elle ne pourra pas se réaliser dans l’improvisation et sans l’aide de plusieurs bénévoles.


Le 9 juin 2020, Mgr Luc Cyr a donné une entrevue au journal La Tribune concernant la fermeture actuelle des lieux de culte. Il s’interroge sur le silence de la Direction de la santé publique concernant l’ouverture des églises.

Article du journal La Tribune


Nous attendons avec fébrilité le moment où la Direction de la santé publique donnera le feu vert aux rassemblements dans les églises. Cette nouvelle, bien que réjouissante, apportera son lot de préparatifs et de contraintes. Est-ce que nous pourrons ouvrir les portes de nos trois églises paroissiales ? Devrons-nous opter pour une ouverture graduelle de nos églises ? Pourrons-nous compter sur l’aide de plusieurs bénévoles pour assurer le respect des règles sanitaires ? L’Équipe pastorale et l’Assemblée de Fabrique réfléchiront  sur le sujet. Pour l’instant, nos églises demeurent fermées, car les rassemblements intérieurs sont toujours interdits. Toutefois, quand nous aurons la possibilité d’ouvrir nos églises, cela ne pourra pas se réaliser dans l’improvisation et sans l’aide de plusieurs bénévoles.

Voici, en résumé, quelques règles que nous devrons planifier avant d’ouvrir nos églises :

  • Établir des zones délimitées afin de respecter la distanciation sociale de deux mètres.
  • Établir des trajets déterminés afin que les visiteurs ne se croisent pas lors de leurs déplacements, à l’entrée comme à la sortie.
  • Prévoir des personnes à l’accueil pour guider les visiteurs et pour s’assurer du nettoyage des mains.
  • Réaliser la désinfection des bancs, prie-Dieu, poignée de portes et autres objets après le départ des visiteurs.
  • Prévoir l’achat de produits désinfectants pour le nettoyage en quantité suffisante et de qualité institutionnelle.
  • L’obligation probable de porter un masque.
  • Réaliser des affiches rappelant les règles près des entrées et à l’intérieur des bâtiments.

COVID-19 : OÙ EN EST L’ÉGLISE DE SHERBROOKE ?

Informations


Message du 12 mai 2020 de Mgr Luc Cyr

Mgr Luc Cyr, Archevêque de Sherbrooke adresse un message aux diocésaines et diocésains en vue de la fête de la Pentecôte. Il profite de l’occasion pour donner quelques nouvelles de l’Église de Sherbrooke.


Depuis quelques jours, les autorités sanitaires ont annoncé une atténuation progressive et ordonnée des mesures de confinement. Si encore rien n’est annoncé quant à la possibilité de tenir des rassemblements dans les lieux de culte, l’Assemblée des évêques catholiques du Québec s’y prépare activement.

Lettre de l’Assemblée des évêques du Québec


Le comptoir familial Rock Forest situé tout près de l’église Saint-Roch, au 6630 rue Émery-Fontaine, a rouvert ses portes depuis le 4 juin. Les bénévoles accueillent la clientèle à l’horaire habituel dans le respect des règles sanitaires dans le cadre de la Covid-19. Bienvenue à tous !


Pendant la période de confinement que nous traversons, des personnes oeuvrent
dans la paroisse pour répondre à certains besoins.

  • Nous saluons les gestes de solidarité posés par les Chevaliers de Colomb du secteur Saint-Élie. En mettant sur pied rapidement votre banque alimentaire d’urgence, vous avez fait preuve de solidarité avec plus pauvres de nos communautés. La paroisse Saint-Paul est fière de soutenir ce projet en mettant à la disposition des organisateurs les locaux dont ils ont besoin. Merci pour ce projet de solidarité chrétienne !
  • Nous saluons les bénévoles qui ont accepté de participer au projet paroissial d’appels téléphoniques. Plus qu’un simple appel, vous assurez un lien avec la paroisse et surtout, un contact chaleureux qui contribuent à briser l’isolement de certains et de certaines de nos frères et soeurs en Église. Merci pour votre aide précieuse !
  • Nous saluons l’équipe restreinte qui assure la gouvernance administrative et pastorale de la paroisse. Par leur présence et leur écoute, ils sont la porte d’entrée aux services paroissiaux. Merci d’être là !
  • Nous saluons le travail discret et efficace de monsieur Jean-Marc Blais. De semaine en semaine, il alimente et met à jour le site Internet et la page Facebook de la paroisse. Cela contribue à conserver un lien avec les services paroissiaux. Merci pour ce service essentiel de communication en période d’isolement !


Nous espérons que vous allez bien et que le confinement ne pèse pas trop lourd sur votre quotidien.  En ce qui concerne la paroisse, la gouvernance administrative et pastorale se poursuit.  Sur le plan administratif, nous continuons à assurer un suivi des courriers, des courriels, des appels téléphoniques et des paiements de certaines factures.  Cette semaine, nous avons procédé au nettoyage printanier de nos terrains.  Enfin, la mise en place de la plateforme pour les dons en ligne est de plus en plus connue et utilisée et nous vous en remercions.  Sur le plan pastoral, la rédaction d’une Infolettre hebdomadaire, la mise en place d’un espace catéchétique pour les familles (Espace famille), le comptoir alimentaire des Chevaliers de Colomb dans le secteur Saint-Élie sont les principales actions entreprises jusqu’à maintenant.  À cela s’ajoute la délicate gestion des projets de mariages pour l’année en cours et des rites funéraires au cimetière.  Nous travaillons actuellement sur un projet d’appels téléphoniques des paroissiens.  Nous pourrons vous en parler davantage prochainement.

Source : Infolettre Paroisse Saint-Paul, semaine du 3 mai 2020


Les éditions Novalis, un organisme qui produit et qui publie entre autres le « Prions en Église », proposent un accès gratuit à une nouvelle ressource pastorale intitulée : « Une catéchèse biblique de la liturgie dominicale de la Parole. »

Les éditions Novalis offre d’autres ressources gratuites et faciles à consulter sur Internet pouvant nourrir notre foi en ce temps de confinement sanitaire

Consulter le site


Les Chevaliers de Colomb du secteur Saint-Élie ont mis sur pied une banque alimentaire pour des besoins urgents.  La banque alimentaire est ouverte en matinée les mercredis et jeudis.  Pour information : 819-864-7355.


La traditionnelle campagne du Pain partagé qui a lieu habituellement le Vendredi saint n’a pas eu lieu cette année pour les raisons que nous connaissons bien.  Toutefois, les demandes d’aide et de soutien ne feront pas de répit malgré la pandémie.  Caritas Estrie donne maintenant la possibilité à ceux et celles qui le désirent de faire un don en ligne.  Merci pour votre générosité !


Puisque nous sommes dans l’obligation de nous isoler afin de prévenir la propagation du coronavirus, nous vous offrons des textes et des messages de réflexion .  Bonne lecture !


En ce temps de confinement, des pays, des villes et même des villages sont barrés, isolés, couper du monde.  Il est maintenant beaucoup plus difficile d’y entrer ou d’en sortir, car des barrages routiers assurent l’étanchéité des consignes de confinement.  Ce n’est pas sans nous rappeler que nous possédons tous un trousseau de clés pour barrer et débarrer notre environnement et nos applications : une clé pour la maison, une autre pour l’auto, une clé pour la boîte postale, une autre pour le travail.  Et comme si ce n’était pas suffisant, nous avons maintenant des clés USB, des cartes à puces et des mots de passe pour accéder et ensuite verrouiller nos comptes bancaires, nos courriels et ceux de nos réseaux sociaux. 

On l’oublie trop souvent, au travers de toutes ces clés se trouve une clé moins apparente, mais infiniment plus précieuse…  Cette clé, contrairement à toutes les autres, ne verrouille pas, elle libère.  Contrairement à toutes les autres, elle n’enferme pas, elle nous ouvre sur le monde et sur Dieu.  Contrairement à toutes les autres clés, elle ne délimite pas, elle donne accès à l’incroyable force des petits gestes pour changer le monde.  Et le plus important, cette clé pose un regard nouveau sur la vie, la souffrance et la mort.  Vous l’avez deviné, cette clé, c’est Jésus, le Ressuscité, celui que nous sommes appelés à rencontrer dans les Écritures, dans la célébration des sacrements, dans nos relations interpersonnelles comme dans nos solitudes.

En cette fête de Pâques toute spéciale, l’Équipe pastorale de la paroisse Saint-Paul vous offre ses meilleurs vœux et porte l’espoir d’un temps pascal qui nous ouvre sur davantage de lumière et surtout, sur les rassemblements qui nous sont chers.  Joyeuses Pâques !

Lise et Yvan, coanimateurs responsables de la paroisse


Il y a quelques années, un petit malin avait essayé d’évaluer le prix d’un homme à partir de la matière dont il est constitué.  En additionnant l’eau, les sels minéraux, les protéines, etc., il était parvenu à la somme de quinze dollars !

En cette période difficile que nous traversons, il est bon de souligner combien chaque vie est précieuse.  Chaque existence vaut le prix de l’amour qu’elle dispense autour d’elle.  Elle pèse le poids du chagrin qu’elle laisse lorsqu’elle s’éteint.  Elle est le produit de son action, multiplié par l’envergure de ses rêves.

Combien de chances y avait-il pour que des parcelles de notre univers se réunissent et se divisent pour constituer un cœur qui bat, ou un souffle capable de se muer en pensée ?  Autant chercher une poussière dans la galaxie.  Dès lors, le simple fait de se réveiller chaque matin avec des yeux pour voir, des mains pour pétrir sa journée et une peau étanche pour protéger son cœur des ronces et du froid, sonne plus comme un miracle que comme un hasard.

Yves Duteil, La petite musique du silence 


Je reste à la maison, Seigneur !
Et aujourd’hui, je m’en rends compte, tu m’as appris cela, demeurant obéissant au Père, pendant trente ans dans la maison de Nazareth, en attente de ta grande mission.

Je reste à la maison, Seigneur !
Et dans l’atelier de Joseph, ton gardien est le mien, j’apprends à travailler, à obéir, pour arrondir les angles de ma vie et te préparer une œuvre d’art.

Je reste à la maison, Seigneur !
Et je sais que je ne suis pas seul parce que Marie, comme toute mère, est dans la pièce à côté, en train de faire des corvées et de préparer le déjeuner pour nous tous, la famille de Dieu.

Je reste à la maison, Seigneur !
Et je le fais de manière responsable pour mon propre bien, pour la santé de ma ville, de mes proches, et pour le bien de mon frère, que tu as mis à côté de moi, me demandant de m’en occuper dans le jardin de la vie.

Je reste à la maison, Seigneur !
Et dans le silence de Nazareth,  je m’engage à prier, à lire, étudier, méditer, être utile pour les petits travaux, afin de rendre notre maison plus belle et plus accueillante.

Je reste à la maison, Seigneur !
Et le matin, je te remercie pour le nouveau jour que tu me donnes, en essayant de ne pas le gâcher et l’accueillir avec émerveillement, comme un cadeau et une surprise de Pâques.

Je reste à la maison, Seigneur !
Et à midi, je recevrai la salutation de l’ange, je me rendrai utile pour l’amour, en communion avec toi qui t’es fait chair pour habiter parmi nous ; et, fatigué par le voyage, assoiffé, je te rencontrerai au puits de Jacob, et assoiffé d’amour sur la Croix.

Je reste à la maison, Seigneur !
Et si le soir me prend la mélancolie, je t’invoquerai comme les disciples d’Emmaüs : « Reste avec nous, le soir est arrivé et le soleil se couche ».

Je reste à la maison, Seigneur !
Et dans la nuit, en communion de prière avec les nombreux malades, les personnes seules et tous les soignants, j’attendrai l’aurore pour chanter à nouveau ta miséricorde et dire à tout le monde que, dans les tempêtes, tu as été mon refuge.

Je reste à la maison, Seigneur !
Et je ne me sens pas seul et abandonné, parce que tu me l’as dit : Je suis avec vous tous les jours ».  Oui, et surtout en ces jours de confusion, ô Seigneur, dans lesquels, si ma présence n’est pas nécessaire, je vais atteindre chacun, uniquement avec les ailes de la prière.  Amen. 

 Prière d’un prêtre italien en quarantaine   


Pour nous aider à vivre la Semaine sainte en confinement, ThéoDom, un site Internet catholique propose des capsules vidéo très intéressantes.  Chaque jour, un frère dominicain du couvent de Lille nous invite à approfondir un sujet en lien avec les textes bibliques de la semaine.


L’amour est la plus grande force de vie.  Tous ceux qui en font l’expérience un jour au détour d’une épreuve douloureuse découvrent l’incroyable puissance d’un regard, la déferlante d’un geste ou d’une parole, quand vous submerge la douce lumière des mots justes. L’amour comme remède ? Bien sûr, ça ne suffit pas. Pourtant le manque d’amour ressemble tant à une maladie… On respire, bien sûr, mais, sans avoir l’air, on étouffe.  L’amour est la sève de nos cellules, la chimie secrète de notre corps, et le plus visible artisan de notre destruction quand il s’en va.  Mais,quand il est là, c’est le miracle permanent.  Je sais bien que l’esprit s’incarne davantage dans la douleur que dans la douceur, et que la vie déroule sous nos pas un lourd tapis d’adversité.  Mais, pour peu que l’amour nous accompagne sur le chemin, qu’il soit filial, maternel ou fraternel, au cœur du couple ou simplement dans l’amitié, il agit comme un antidote aux poisons du quotidien.

Comme la spiritualité, cette altitude des profondeurs, l’amour est un atout majeur dans la lutte des malades pour leur survie. En redonnant confiance, il apaise, il rassure. Au-delà, il est sans doute un acteur silencieux du mystère de la santé.  Dans quelle étrange sérénité l’amour prend-t-il sa source ?  Sans doute s’agit-il d’un itinéraire plus intérieur, d’une quête spirituelle dans laquelle chacun de nous peut puiser la force et le courage d’aller plus loin.

Yves Duteil, La petite musique du silence 


Un petit machin microscopique appelé coronavirus bouleverse la planète. Quelque chose d’invisible est venu pour faire sa loi.  Il remet tout en question et chamboule l’ordre établi.  Ce que les grandes puissances occidentales n’ont pu obtenir des pays en guerre, ce petit machin l’a obtenu : cessez-le-feu, trêve, etc.   Ce que les gilets jaunes et les syndicats n’ont pu obtenir, ce petit machin l’a obtenu : baisse de prix à la pompe, protection sociale renforcée, etc..

Soudain, on observe dans le monde occidental que la pollution a baissé, les gens ont commencé à avoir du temps, tellement de temps qu’ils ne savent même pas quoi en faire. Les parents apprennent à connaître leurs enfants, les enfants apprennent à rester en famille.  Soudain, en silence, nous nous retournons en nous-mêmes et comprenons la valeur des mots solidarité et vulnérabilité.

Puisse cela servir à réaliser la limite de l’intelligence humaine face à la force du ciel.  Il a suffi de quelques jours pour que la certitude devienne incertitude, que la force devienne faiblesse, que le pouvoir devienne solidarité et concertation. Il a suffi de quelques jours pour que l’humanité prenne conscience qu’elle n’est que souffle et poussière. Restons chez nous et méditons sur cette pandémie.  Aimons-nous vivants !

Moustapha Dahleb


Afin de nourrir notre foi à même la Liturgie de l’Église, le site Internet de l’Association épiscopale liturgique pour les pays francophones permet de consulter tous les textes bibliques pour chacune des journées de la semaine

lienBonne lecture 


En ce temps où la distance est nécessaire, mais où l’isolement peut peser lourd, l’Archidiocèse de Sherbrooke met sur pied un service d’écoute.  Pour toutes vos questions spirituelles, des prêtres et des personnes laïques qualifiées sont à votre écoute. N’hésitez pas à faire appel à eux.

lien Information


lien Visionner la bénédiction

En ce temps de pandémie du coronavirus, le pape François a prononcé une bénédiction urbi et orbi exceptionnelle en direct du Vatican le vendredi 27 mars 2020


Avec le contexte actuel, veuillez prendre note que le magasin Les petits prix de Saint-Élie situé au presbytère Saint-Élie est fermé pour une période indéterminée.


  • Afin de respecter les directives du Gouvernement du Québec concernant la pandémie, Mgr l’Archevêque Luc Cyr annonce que les célébrations de la Semaine sainte seront célébrées à huis clos.  Des moyens de diffusion sur le Web et sur d’autres plateformes seront privilégiés afin de permettre aux catholiques de vivre ce temps fort de l’année liturgique.  Pour notre paroisse, cela signifie qu’il n’y aura pas de rassemblement dans nos trois églises pendant la semaine sainte.  Nous remercions tous les bénévoles qui ont participé à l’élaboration et la préparation de cette semaine dans ce contexte difficile et incertain.
  • Pour une période indéterminée, les locations de salles, les rencontres de catéchèse avec les enfants, les rencontres de prières, les baptêmes, les mariages, les funérailles et les messes sont suspendus dans les trois églises de la paroisse Saint-Paul.
  • L’organisme Caritas Estrie annonce l’annulation de la traditionnelle campagne du Pain partagé prévue pour le vendredi 10 avril 2020.  
  • La température pour le chauffage de nos trois églises paroissiales a été abaissée de façon significative afin de faire des économies d’énergie et d’argent. 
  • Puisque la paroisse est privée de la collecte aux messes et des locations des locaux, tous les employés de la Fabrique ont reçu aujourd’hui un avis de cessation d’emploi.  Cette mesure a été rendue nécessaire afin de ne pas aggraver une situation financière déjà précaire. 
  • Ne pouvant assurer la désinfection de nos immeubles et ainsi prévenir les contaminations, le secrétariat et les trois églises paroissiales demeureront fermés, 7 jours sur 7 pour une période indéterminée. 
  • La coordination administrative et pastorale sera assurée pendant cette période de fermeture.  Il est possible de communiquer avec nous, car nous prenons les appels et les courriels sur une base régulière : 819-864-4055, paroisse@saint-paul.net

Dernière mise à jour de cette page : 11 juin 2020