Assemblée de Fabrique

L’assemblée de Fabrique est composée de six marguilliers élus pour un mandat de trois ans renouvelable une seule fois. Lors des réunions de la Fabrique, ils sont membres de droit. La Fabrique tient une assemblée chaque mois. Les marguilliers doivent administrer les biens ecclésiastiques de la Fabrique avec bienveillance et fidélité, en se souciant de l’Évangile et de la pastorale. Les marguilliers sont aussi présents lors d’activités paroissiales. Ces activités sont attribuées en fonction des personnalités de chacun (administration, aide aux démunis, gestion financière, activités culturelles). Lors de la réunion, différents sujets peuvent y être abordés, y compris les revenus et dépenses de l’église. Les marguilliers sont croyants et s’impliquent personnellement dans la paroisse.

Les marguilliers de la paroisse Saint-Paul
De gauche à droite :
1re rangée : Serge LeBlanc, président de l’Assemblée de Fabrique –
Réjean Daniels – Réjean Furse
2e rangée : Robert Morin – Réjean Beaudet – Denis Laverdure

En mortaise : L’Abbé Gilles Baril, prêtre modérateur de la charge pastorale

MARGUILLIERS RÉPONDANT DES BÂTIMENTS
Communauté Saint-Roch :  Réjean Furse
Communauté Saint-Élie : Réjean Beaudet
Communauté La-Résurrection-du-Christ : Robert Morin


Pendant la période de confinement que nous traversons, des bénévoles oeuvrent dans l’ombre pour répondre à certains besoins de la paroisse. Nous saluons aujourd’hui nos marguilliers. Bien que les réunions mensuelles se déroulent uniquement en vidéoconférence depuis septembre, l’engagement de ces bénévoles ne se dément pas. En notre nom, ils veillent à la bonne santé financière de la paroisse et à la préservation de nos bâtiments dans la planification des travaux d’entretien et de réparation. Le contexte de travail actuel rend leur tâche plus difficile. Qu’à cela ne tienne, nous pouvons compter sur ces paroissiens dévoués. Messieurs Serge LeBlanc, Réjean Furse, Robert Morin, Réjean Daniels, Réjean Beaudet et Denis Laverdure, merci !

Source : Infolettre Paroisse Saint-Paul, 27 février 2021


Il serait bien difficile de remplir notre mission pastorale sans le travail discret, mais ô
combien indispensable de nos marguilliers. Dernièrement, suite à une recommandation unanime des marguilliers, monsieur Serge LeBlanc a accepté la tâche de président de l’Assemblée de Fabrique de la paroisse Saint-Paul. Son engagement pour la paroisse et son expérience dans le domaine des comités de gestion se révèlent un atout précieux pour la paroisse. Nous désirons remercier Serge pour son engagement et l’assurer de notre collaboration en Église.

Source : Infolettre Paroisse Saint-Paul, 18 octobre 2020


Il serait bien difficile de remplir notre mission pastorale sans le travail discret, mais ô
combien indispensable de nos marguilliers. Ces bénévoles qui travaillent dans l’ombre n’ont pas chômé, même pendant la période de confinement. Aujourd’hui, les trois communautés vivent une situation financière précaire que la pandémie a malheureusement accentuée. Aucune de nos trois communautés qui forment la paroisse Saint-Paul n’est viable à elle seule, elles sont interdépendantes dans les choix à faire et les défis à relever pour assurer la mission pastorale sur notre territoire. Dans les mois à venir, les marguilliers analyseront de nouvelles sources de financement et aussi la possibilité de transformer certains lieux de culte afin de pouvoir tenir d’autres types de rassemblements en semaine. Des subventions
gouvernementales sont maintenant accessibles pour réaliser ces types de projets. Pour l’instant, rien n’est décidé, mais rien n’est exclu.

Source : Infolettre Paroisse Saint-Paul, 2 août 2020


L’ENGAGEMENT DES MARGUILLIERS –
DES BÉNÉVOLES QUI TRAVAILLENT DANS L’OMBRE

Il serait bien difficile de remplir notre mission pastorale sans le travail discret, mais ô combien indispensable de nos marguilliers.  Ces bénévoles qui travaillent dans l’ombre n’ont pas chômé depuis leurs élections au mois d’octobre.  Plusieurs imprévus ont exigé d’eux des réunions, des déplacements et des analyses pour la supervision de certains travaux d’urgence : le changement de la toiture du garage de Saint-Élie, la réparation du système de ventilation à la Résurrection, des réparations aux systèmes de chauffage à l’église Saint-Roch et à l’église Saint-Élie, une réparation de toiture à La Résurrection et la mise à niveau de nos immeubles suite à la visite de nos assureurs.  Ces situations d’urgences grugent inlassablement le bas de laine de nos communautés.  Parmi les grandes dépenses qui se pointent à l’horizon figurent le remplacement de la toiture de l’église Saint-Roch (150 000$) et la réparation du plafond de l’église La Résurrection (8 000$) suite à l’écoulement d’eau dans l’entretoit.

Aujourd’hui, les trois communautés vivent une situation financière précaire : aucune n’est viable à elle seule.  Les trois communautés sont interdépendantes dans les choix à faire et les défis à relever pour assurer la mission pastorale sur notre territoire.  Depuis quelques mois, les marguilliers discutent de nouvelles sources de financement et aussi de la possibilité de transformer certains lieux de culte afin de pouvoir tenir d’autres types de rassemblements en semaine.  Pour l’instant, rien n’est décidé, mais tout est discuté.  Merci à nos marguilliers Réjean Beaudette, Réjean Daniels, Serge LeBlanc, Denis Laverdure, Réjean Furse et Robert Morin pour leur précieuse collaboration.  C’est en votre nom qu’ils veillent à la bonne marche de la Fabrique.

Lise et Yvan, coanimateurs responsables de la paroisse
Semainier paroissial Saint-Paul, 16 février 2020


Dernière mise à jour de cette page : 27 février 2021